Annual picnic 2019

Thanks to all those who were there this year! If you couldn’t come, we were thinking of you girls, wishing you can make in in 2020! Cheers!

***

Pique nique annuel 2019

Merci à toutes celles qui ont pu venir cette journée-là! Et pour celles qui n’ont pas pu se libérer, on pensait à vous en espérant que vous puissiez venir en 2020! Salutations!

Publicités

Rachelle

Hello! I am Rachelle, I am from the Philippines and I have been doing business with Regency nannies since 2011.

I am a general helper. I cook and garden for families and businesses in the Vancouver area.

I like my work because it is very varied: I never get bored! It’s sometimes a little physically difficult, but I get a very good salary, which allows me to live well here, with my family in Canada, and also to help my loved ones, who still live in my home country. It’s very rewarding! Over there, they say that I have done a good job. My family is very proud of me and this feeling is reflected in my work, which I perform in joy and gratitude.

My work also allows me to meet many important people: doctors, lawyers, business people. People who give me good advices and help me to evolve on a personal level. People who always offer to help me and it is very appreciated. I feel useful and welcomed. This job is a blessing for my family and this well-being, we owe it to Regency nannies and its great clientele.

***

[TRADUIT DE L’ANGLAIS] Bonjour! Je suis Rachelle, je suis originaire des Philippines et je fais affaire avec Regency nannies depuis 2011.

Je suis gouvernante et femme de ménage, cuisinière et jardinière pour des familles et des entreprises de la région de Vancouver.

J’aime mon travail parce qu’il est très varié: je ne m’ennuie jamais! C’est parfois un peu difficile physiquement, mais on m’offre un très bon salaire, ce qui me permet de bien vivre ici avec ma famille, au Canada, et d’aider mes proches, qui vivent toujours dans mon pays d’origine. C’est très valorisant! Là-bas, on dit que j’ai bien réussi ma vie. Ma famille est très fière de moi et ce sentiment se reflète dans mon travail, que j’exécute dans la joie et la reconnaissance.

Mon travail me permet aussi de rencontrer beaucoup de gens importants: des médecins, des avocats, des gens d’affaires. Des personnes qui me donnent de bons conseils et qui m’aident à évoluer sur un plan personnel. Des gens qui s’offrent toujours pour m’aider et c’est très apprécié. Je me sens utile et bien accueillie. Cet emploi est une bénédiction pour ma famille et ce bien-être, nous le devons à Regency nannies ainsi qu’à sa formidable clientèle.

Lyn

My name is Lyn, I am from Hong Kong and for six months now, I have been taking care of a person with loss of autonomy. I am located in Oshawa, Ontario.

The person I am accompanying was an important man. Someone whose career has taken a big part of life. That person ran a famous business in Toronto and today, his children are taking care of the family affairs.

As part of my job, the most important thing: discretion. Of course, kindness and anticipation are other essential qualities, but taking care of an older person requires a lot of respect for privacy.

Undress, give bath, get dressed, put to bed … These tasks require a lot of humanity, delicacy, sensitivity.

Serving meals is also a moment of great precaution. Nothing should be spilled… I have to think of everything.

The person I work for does not speak much, but through his eyes, I know he appreciates my discretion: a quality that is natural to me … Maybe because of my Asian origins? I respect seniors a lot. They are the ones who have paved our ways today and I believe we owe them these marks of respect: discretion, kindness, attention, humanity, delicacy, sensitivity. Caution, attention and listening.

I like this job which offers me a lot of free time. The person I am caring for needs a lot of rest between meals and after the daily bath. When my chores are over, I can go about personal pursuits, while listening carefully to the movements of the person I care for. From time to time, I change his position to ensure his comfort, I ask him if he needs something.

The family knows that their loved one is in good hands. And for me, it’s very rewarding.

***

[ TRADUIT DE L’ANGLAIS] Mon nom est Lyn, je suis de Hong Kong et je m’occupe d’une personne en perte d’autonomie depuis six mois à Oshawa en Ontario.

La personne dont je prend soin fut une personne importante, dont la carrière a occupé une grande part de la vie. Cette personne a dirigé un grande entreprise à Toronto et ce sont aujourd’hui les enfants qui s’occupent des affaires familiales.

Dans le cadre de mon travail, le plus important: la discrétion. Bien sûr, la gentillesse et l’anticipation sont d’autres grandes qualités, mais prendre soin d’une personne âgée demande surtout beaucoup de respect pour sa vie privée.

Déshabiller, donner le bain, rhabiller, mettre au lit… Ces tâches demandent beaucoup d’humanité, de délicatesse, de sensibilité. 

Servir les repas, c’est aussi un moment de prudence. Il ne faut rien renverser, il faut penser à tout.

La personne pour qui je travaille ne parle pas beaucoup, mais à travers son regard, je sais qu’elle apprécie ma discrétion: une qualité qui fait partie de moi… Peut-être à cause de mes origines asiatiques? Je respecte beaucoup les aînés. Ce sont eux qui ont pavé nos voies d’aujourd’hui et je crois que nous leur devons ces marques de respect: discrétion, gentillesse, attention, humanité, délicatesse, sensibilité. Prudence, attention et écoute.

J’aime ce travail qui m’offre quand même beaucoup de temps libres. La personne dont je m’occupe a besoin de beaucoup de repos entre les repas et après le bain quotidien. Lorsque mes tâches ménagères sont terminées, je peux vaquer à des occupations personnelles, tout en gardant une oreille attentive aux mouvements de la personne dont je prends soin. De temps à autres, je change sa position pour assurer son confort, je lui demande si elle a besoin de quelque chose. 

La famille sait que leur proche est entre bonnes mains. Et pour moi, c’est très gratifiant.

Lisseth

Bonjour! Je m’appelle Lisseth, je suis originaire du Guatemala et je suis employée dans une famille de Montréal depuis maintenant 4 ans. J’écris ici pour vous faire part de mon expérience au quotidien en tant que nounou de 4 enfants: 5 mois, 4 ans, 7 ans et 12 ans. J’écris aussi pour conseiller les nouvelles candidates, question de les préparer à ce qui les attend!

Comme je passe la plupart de mon temps à la maison et que personne ne me voit sauf les enfants, j’ai choisi de porter des jeans, des chandails près du cou (parce que les enfants tirent toujours sur le col, alors adieu les décolletés!) et de porter mes cheveux en chignon pour éviter qu’ils ne se retrouvent remplis de lait, de nourriture, de vomissure, de bave… ou autres éléments non identifiables! 

Lorsque les enfants sont à l’école et que le bébé fait dodo, je fais mon petit ménage, la lessive et la vaisselle, mais plus important encore, je lis. Je lis et je consulte des sites sur l’éducation des enfants, sur leur développement… Je tente de trouver des solutions aux petits problèmes que je rencontre au quotidien avec eux. Je me renseigne aussi sur la manière de les aider avec leurs devoirs. Le soir, j’en discute avec les parents et ensemble, nous trouvons des solutions efficaces pour que les choses aillent bien.

En quatre ans, mon salaire a augmenté de 20%. Mes employeurs sont contents de mes performances et de la manière dont je gère les situations, même les plus complexes. Même si tout ça fait partie de mon travail, comme je le fais avec coeur et enthousiasme, la famille qui m’héberge l’apprécie et me le fait comprendre en me permettant de bien vivre de mon emploi. C’est pourtant un emploi très agréable, pas difficile du tout puisque je suis maintenant très attachée aux enfants et que m’occuper de leur bien être est devenu une chose naturelle… une responsabilité qui va de soi.

Je redoute d’ailleurs le jour où ils seront grands et que je devrai les voir partir… Je tâcherai de me souvenir des moments où ils ont été impolis, turbulents, capricieux et désagréables pour ne pas pleurer! Mais ça va être difficile de me retenir. Parce que je repenserai aussi à tous les beaux dessins que j’ai reçus, les marques d’affections, les câlins et les bisous… Les «Je t’aime» que j’aurai entendus, après avoir guéri un petit bobo ou préparé le dessert préféré de l’un ou de l’autre des enfants. Je me rappellerai des belles conversations, de leur curiosité, de leur questions sur ma vie privée ou sur mon pays natal!

Comme c’est agréable de les voir grandir… comme il sera difficile de les voir partir…

J’espère qu’à leur tour ils auront des enfants dont je pourrai m’occuper!

Si j’en ai encore la force, c’est avec joie que je le ferai!

***

[ TRANSLATED FROM FRENCH] Hello! My name is Lisseth, I am from Guatemala and I have been employed in a Montreal family for 4 years now. I write here to share my daily experience as a nanny of 4 children: 5 months, 4 years, 7 years and 12 years old. I also write to advise the new candidates… to prepare them for what awaits them!

Since I spend most of my time at home and no one sees me except the children, I chose to wear jeans, sweaters near the neck (because children always pull on the collar, so farewell necklines!) and to wear my hair in a bun to avoid them being filled with milk, food, vomit, drool… or other kind of unidentifiable elements!

When the children are at school and the baby is asleep, I do my housework: cleaning around, laundry and dishes, but more importantly, I read. I read and consult websites on the education of children, on their development… I try to find solutions to the small problems that I meet daily with them. I also learn about how to help them with their homework. In the evening, I discuss with parents and together we find effective solutions to make things go well.

In four years, my salary has increased by 20%. My employers are happy with my performance and the way I handle even the most complex situations. Even if it’s all part of my job, I do it with heart and enthusiasm. The family that hires me appreciates that and makes me understand it by allowing me to live well from my job. It is a very pleasant job, not difficult at all since I am now very attached to the children and that taking care of their well being has become a natural thing … a responsibility that goes without saying.

I fear the day they will be grown up and I will have to watch them leave… I will try not to cry by remembering the moments when they were rude, turbulent, capricious and unpleasant! But it will be difficult to hold my tears. Because I will also rethink all the beautiful drawings that I received, the marks of affections, hugs and kisses … The « I love you » that I will have heard, after healing a little boo or prepared the favorite dessert of one or the other of the children. I will remember the beautiful conversations, their curiosity, their questions about my private life or my native country!

How nice to see them grow … how hard it will be to see them go …

I hope that them too will have children that I can take care of!

If I still have the strength, it will be with joy that I will!